BIOGRAPHIE D'ANDRÉ CECCARELLI

André Ceccarelli, né le 5 janvier 1946 à Nice, était destiné à une grande carrière musicale malgré ses premières aspirations à devenir mécanicien. Son père, Jeannot, lui-même batteur, a reconnu le potentiel d’André et l’a orienté vers un chemin musical. Grandissant dans un foyer où la percussion régnait en maître, André, affectueusement appelé “Dédé”, a embrassé la batterie dès son plus jeune âge.

Son parcours a commencé à 13 ans, conciliant sa passion pour la batterie avec ses études au Conservatoire de Nice, où il excellait. Ce sont les rencontres d’André avec des légendes locales de la batterie comme Charles “Lolo” Bellonzi qui ont allumé son amour pour le jazz.

À 14 ans, il se produisait déjà dans des lieux prestigieux comme le Casino de Monte-Carlo, partageant la scène avec des artistes notables tels que Claude François. Malgré l’œil vigilant de son père l’incitant à maintenir le tempo, la passion d’André pour le jazz a continué de croître, préparant le terrain pour sa remarquable carrière.

André Ceccarelli Carrière Professionnelle

À 16 ans, André s’est lancé dans son parcours musical, rejoignant le groupe de Dick Rivers, “Les Chats sauvages”, à Paris. De retour à Nice, il s’est consacré à maîtriser son art, gagnant une place convoitée dans l’orchestre d’Aimé Barelli à Monaco. Son talent l’a bientôt conduit en Italie, où il a collaboré avec des groupes renommés comme “Les Pyranas” et Rocky Robert.

En 1970, André a fait de Paris sa maison, devenant le batteur résident du prestigieux club “Chat Qui Pêche”. Ici, il partageait la scène avec des lumières du jazz des États-Unis, consolidant sa réputation de batteur polyvalent et dynamique. Ses collaborations avec des artistes comme Michel Graillier et Tania Maria ont encore enrichi son parcours musical.

Après un séjour aux États-Unis avec le groupe de Brian Auger, André est retourné en France, où il a continué à collaborer avec des musiciens estimés. Ses partenariats avec des icônes du jazz comme Toots Thielemans et Phil Woods ont mis en valeur sa polyvalence et son talent musical, lui valant une reconnaissance sur les scènes nationales et internationales.

Récompenses et contributions au jazz

En partenariat avec d’autres musiciens, André a formé son premier groupe, “Troc”, marquant le début de ses contributions innovantes au jazz français. Sa dévotion à l’art s’est concrétisée par de nombreuses récompenses, dont les prestigieux prix Victoires de la Musique et Django d’Or en 1993, reconnaissant son groupe comme la “Meilleure formation de jazz français Hexagonale”.

Tout au long de sa carrière illustre, André Ceccarelli a été célébré pour ses contributions à la musique jazz. En 1998, il a été honoré du Grand Prix du Jazz par la SACEM pour ses réalisations exceptionnelles. Son rôle de parrain du festival “Jazz à toute heure” depuis 1999 consolide davantage son héritage en tant que pionnier dans la communauté du jazz.

En 2003, le trio d’André a reçu la prestigieuse Victoire du Jazz, obtenant le titre de “Groupe de l’année”. André Ceccarelli démontre non seulement ses qualités de musicien, mais il écrit également l’une des plus belles pages d’un des formats swing les plus forts du jazz, le trio orgue-guitare-batterie.

Agenda des concertsPlaylist sur notre chaîne Youtube