BIOGRAPHIE DE FRANCIS LOCKWOOD

Francis Lockwood, né le 31 mars 1952 à Calais, France, est une personnalité éminente dans le domaine du jazz et de la musique fusion. Pianiste et compositeur acclamé, la carrière de Lockwood a été marquée par ses contributions innovantes aux genres jazz et rock.

Francis Lockwood a grandi dans une famille riche en musique. Son père, professeur de violon, a inculqué un amour profond de la musique à Francis et à son frère, Didier Lockwood. Commençant par le violon, Francis a excellé, remportant un prix de violon classique à 17 ans. Son éducation formelle au conservatoire lui a fourni une base solide pour ses futures poursuites musicales.

Le passage de Lockwood de la musique classique au rock a commencé avec sa participation au groupe Choc. Entre 1970 et 1971, Choc a sorti trois singles sous Decca Records. Il a ensuite joué de l’orgue pour le groupe de rock parisien Abracadabra, présenté sur la compilation Groovy Pop Session en 1972. Ces premières expériences rock ont considérablement influencé sa direction musicale.

Formation de Volkor et l’ère Jazz-Rock

Au milieu des années 1970, Francis et Didier ont formé le groupe de jazz-rock Volkor. Leur album “JazzRock”, sorti en 1976, a été déterminant pour établir Francis comme une figure clé du genre jazz-rock, mélangeant des harmonies jazz complexes avec l’énergie brute du rock.

Les années 1980 ont apporté une reconnaissance significative à Lockwood. Le magazine Jazz Hot a reconnu son talent, solidifiant son statut de pianiste de premier plan. Il a tourné intensivement, y compris une tournée notable en Amérique du Sud avec son trio comprenant Silvain Marc et Aldo Romano. Ses performances mondiales ont cimenté sa réputation de musicien polyvalent et habile.

En 1981, Lockwood a lancé sa carrière solo avec l’album “Debbi”. Cela a été suivi par “Home Sweet Home” en 1983 et “Nostalgia” en 1987. “Nostalgia” a été particulièrement significatif, lui valant une reconnaissance comme l’un des cinq meilleurs pianistes européens par le magazine Jazz Hot. Ces albums ont mis en évidence son style évolutif et sa maîtrise du piano.

Collaborations et Albums Remarquables

Les années 1990 ont été une période de collaborations fructueuses et d’albums influents pour Lockwood. En 1993, il a travaillé avec le groupe Amazonas sur l’album “Tropicana”. Plus tard, il a formé un nouveau trio avec Gilles Naturel et Peter Gritz, produisant l’album “Jimi’s Colors” en 1998, un hommage à Jimi Hendrix.

En 2000, Lockwood a exploré de nouveaux territoires musicaux avec “New Age Kama: A Journey to the Indian Forest”, en collaboration avec Jean-Michel Vallet. Cet album a marqué une déviation significative par rapport à son travail précédent, plongeant dans la musique New Age et les influences musicales indiennes.

Le parcours musical de Lockwood s’est poursuivi avec la sortie de “Virtual Road” en 2007. En 2009, il a retrouvé son frère Didier pour l’album “Brothers”, célébrant leur héritage musical commun et leur esprit de collaboration.

L’album de Lockwood “Minton’s Blues”, présenté au Pan Piper, célèbre la scène jazz vibrante de New York des années 1940 aux années 1970. Avec des morceaux comme “Vintage Theme” et “Habana Night”, l’album rend hommage au bebop, hard bop et soul jazz, mettant en valeur la polyvalence de Lockwood et sa compréhension approfondie de l’histoire du jazz.

Agenda des concertsPlaylist sur notre chaîne Youtube